SautCorde-byLuigiMengato.jpg

There is no box!

Published by

Posted on 18/08/2016

Avez-vous déjà entendu quelqu’un dire qu’il regrettait d’avoir acheter un dispendieux Mac ou un iPhone ? Avez-vous déjà entendu quelqu’un dire qu’il regrettait (ou remettait en question) d’avoir étudier un sujet pendant 4 ou 8 ans ? Connaissez-vous un ingénieur qui remet en question la première loi de la thermodynamique ?

De façon conventionnelle, notre profession ou nos connaissances sont des caractéristiques de notre personnalité. Notre culture, nos croyances, nos préférences sportives, nos goûts, notre style vestimentaire et même l’opinion d’autrui vient définir cette personnalité. Quand quelqu’un nous demande qui nous sommes, c’est généralement à cet ensemble que nous pensons et c’est à ce “moi” que nous nous identifions.

D’une certaine façon notre personnalité c’est la boite dans l’expression “thinking out-of-the-box”; la faculté si recherché pour développer un produit novateur. Elle pose un filtre sur notre appréciation de la réalité et rend notre expérience plus subjective qu’objective. Prendre conscience de ce phénomène est la première étape pour l’observer.

aoh04Dans la quête de récolter les fruits de l’intelligence collective, certaines méthodologies permettent à un facilitateur de guider un groupe à travers les méandres de l’intelligence collective et les pièges de la “groan zone” induits par les dynamiques de groupes.

L’image ci-contre [ Art of Hosting + Diamond of Participation ] illustre les étapes de l’approche Art of Hosting utilisés pour traverser les zones du processus participatif (divergence > émergence > convergence) qui permettent d’atteindre un niveau appréciable de créativité, c’est à dire en intégrant le plus possible les idées apparemment opposées.

aoh03L’objectif est de guider le groupe en naviguant entre le chaos et l’ordre sur le chemin “chaordique”. Évidement le succès vers l’innovation est aussi le risque; il repose sur la capacité du facilitateur à s’aventurer juste assez dans la zone de chaos et d’ordre sans tomber dans le chamos (le chaos destructeur) et le contrôle (l’extrême de l’ordre).

Ce processus est une pratique. Une pratique est une activité que l’on répète afin de devenir meilleur. Bien sûr le facilitateur doit pratique pour améliorer ses interventions, mais aussi le groupe exposé régulièrement à ce type d’atelier prend conscience du processus et de l’importance du rôle de chacun. Avec le temps, les membres du groupe développe d’avantage d’empathie en générale et maîtrise mieux les aptitudes collaboratives.

Selon le MIT Center for Collective Intelligence, trois ingrédients ont été identifier comme catalyseur afin qu’émerge l’intelligence collective dans un groupe;

  1. Le nombre de femme dans le groupe (approchant la parité)
  2. La distribution équitable du temps de parole
  3. L’empathie des membres du groupe

Au Québec les entreprises comme Percolab et Grisvert sont à même de faciliter des ateliers autour d’une problématique précise au sein d’une entreprise et donne aussi des formations. Les designer ou facilitateurs Agile par exemple peuvent se former à ces nouvelles approches complémentaires.

ADD A COMMENT


Warning: Unknown: open(/tmp/sess_890fdf96d2a47afcad31780708a6f101, O_RDWR) failed: Disk quota exceeded (122) in Unknown on line 0

Warning: Unknown: Failed to write session data (files). Please verify that the current setting of session.save_path is correct (/tmp) in Unknown on line 0